Mobilité: la Wallonie picarde mise sur le multimodal

En matière de mobilité, la Wallonie picarde se veut proactive afin d'anticiper les évolutions consécutives à la croissance démographique, à l'intensification continue des flux et à l'émergence de nouvelles préoccupations en lien avec le développement durable. Cela passe, notamment, par le développement de plateformes de transport destinées à améliorer la mobilité des citoyens et des marchandises.

Parmi les projets figurant au Projet de Territoire Wallonie picarde 2025, la création de la plateforme bimodale de Pecq sur l'Escaut a récemment connu une avancée significative avec l'inauguration du nouveau quai constituant la première phase de la future infrastructure.

D'une longueur de 263 mètres et doté d'une dalle tirant de 15 mètres de largeur, ce quai permettra l'accostage de bateaux de Classe Va (110m x 11,40m).

De manière globale, cette nouvelle plateforme route-voie d'eau a été étudiée en vue d'assurer la massification des flux de marchandises et l'optimisation des coûts de rapprochement et de transbordement en limitant les ruptures de charge.

Les travaux se poursuivront courant 2017 avec l'extension du quai et l'aménagement d'un espace d'accueil répondant aux besoins de l'industrie agroalimentaire très présente dans la région.

Cette infrastructure s'inscrit dans le programme de modernisation des voies d'eau sur la Lys, l'Escaut et la Dorsale wallonne mis en place dans le cadre de l'ambitieux projet "Seine-Escaut".

 

Date de publication: 17/06/2016