"Wallonie picarde je t'aime", le cri d'amour du groupe de travail Architecture du Conseil de développement

Après une dizaine d'années d'existence, la Wallonie picarde se trouve à un moment charnière de son développement. Sera-t-elle en mesure de garder sa singularité? Aura-t-elle la capacité d'intégrer les défis à venir? Le groupe de travail Architecture du Conseil de développement pose le débat au travers d'un événement organisé dans le cadre du Ramdam Festival.

Composé de 25 membres issus de l'architecture ou sensibles à ce que l'architecture peut générer, le groupe de travail souhaite exercer une force de proposition par rapport à des questionnements sur le climat, la mobilité, les paysages ruraux ou encore le patrimoine. 

Des cartes postales illustrant quelques-uns des défis à relever ont été réalisées. Leur but? Questionner, interpeller, déranger à l'instar du Ramdam Festival mais aussi, et surtout, faire entendre un cri. Un véritable cri d'amour pour un territoire, la Wallonie picarde.

Un événement qui questionne

La démarche du groupe de travail s'inscrit donc en parfaite symbiose avec la vocation du Ramdam. Ses membres se sont donc associés à l'organisation du festival pour proposer un événement autour de l'urbanisme et de l'architecture. Celui-ci se déroulera le samedi 23 janvier prochain et débutera par un moment de convivialité autour d'un petit déjeuner. Suivra ensuite la projection du film au nom évocateur "La fête est finie" qui servira de coup d'envoi détonnant à une table ronde à laquelle participera Paola Viganò, architecte-urbaniste, Grand Prix de l'urbanisme 2013 et fondatrice de l'agence Studio de Milan avec Bernardo Secchi en 1990 et de Studio Paola Vigaò en 2015.

Cette dernière partagera sa vision sur les véritables enjeux qui se profilent. La Wallonie picarde sera-t-elle en mesure d'y répondre avec son Projet de Territoire... 

Réservation conseillée via le site www.imagix.be/cinema-tournai

 

Date de publication: 08/01/2016