Le groupe de travail Jeunesse du Conseil de développement veut faire (re)vivre le commerce en centre-ville

Le 24 avril dernier, les membres du groupe de travail Jeunesse du Conseil de développement se réunissaient autour de la problématique des cellules commerciales vides. Leur objectif ? Mettre en commun les idées afin de dégager des solutions innovantes pour redonner vie aux centres villes de Wallonie picarde.

Depuis plusieurs années déjà, les centres villes du territoire connaissent des situations plus ou moins difficiles. Courant février 2014, le journal Le Soir publiait des chiffres collectés par l’Association du Management de Centre-Ville (AMCV) présentant alors le centre-ville d’Ath comme « structurellement affaibli », celui de Tournai comme « en difficulté » et celui de Mouscron comme « en crise ».

Afin d’enrayer le phénomène, de multiples moyens peuvent être développés comme la piétonisation de certaines rues, la diversification des commerces, la rénovation du bâti ou encore l’élargissement des horaires.

De leur côté, plusieurs centres villes de Wallonie picarde ont déjà réagi en initiant diverses actions parmi lesquelles la requalification de la Grand Place et la « Promenades des Ours » pour Mouscron et  la mise en place Plateforme web mutualisée de commerce «circuit-court » pour Tournai.

Du côté des jeunes, les avis ont convergé vers le lancement, en Wallonie picarde, d’un processus participatif et collaboratif basé sur le concept de « Potloc » développé au Canada.

En quelques mots, le principe consiste à offrir à la population l’opportunité de choisir les commerçants qu’ils souhaitent accueillir dans les cellules vides de leur quartier.

Les membres du groupe rencontreront prochainement différents gestionnaires de centre-ville afin d’échanger sur le sujet.

 

Date de publication: 28/04/2015