La Wallonie picarde inaugure la première station-service CNG de Wallonie

Alors que les flux de mobilité s'intensifient, et avec eux les effets négatifs sur l'environnement, la Wallonie picarde fait le choix de s'orienter davantage vers une mobilité verte. Un choix qui la pousse, notamment, à encourager le recours à des carburants alternatifs tel que le gaz naturel comprimé.

C'est dans cette optique qu'était inaugurée, le 23 avril dernier à Tournai, la première station-service CNG de Wallonie (picarde).

La Wallonie picarde, territoire précurseur

Si nos voisins français et italiens sont déjà largement équipés en stations CNG, il n'en va pas de même chez nous. La Belgique ne compte, en effet, qu'une vingtaine de stations jusqu'alors exclusivement situées en Flandre et à Bruxelles. L'inauguration de la station-service CNG de Tournai constitue donc une première. D'autres infrastructures viendront compléter l'offre dans les prochains mois à Nivelles, Zellik et plus près de chez nous, à Lessines. Dans la foulée, d'autres projets sont également évoqués sur Mouscron et Péruwelz, notamment.

Le CNG, une alternative aux multiples avantages

Ressource naturelle encore largement disponible, le gaz naturel comprimé est plus respectueux de l'environnement car il réduit considérablement le taux d'émissions polluantes des véhicules (moins de particules fines, de CO2 et d'oxyde d'azote). Outre son prix, généralement moins élevé que celui des autres carburants, le CNG présente également l'avantage de permettre une meilleure durée de vie du moteur. Et pour finir de convaincre les automobilistes, des primes sont également offertes aux acquéreurs de véhicules roulant au CNG.

Ce projet est porté par ENORA, un partenariat entre IDETA, via sa filière ELSA, Electrabel et G&V Energy Group dont l'objectif est de promouvoir les carburants alternatifs et de développer la mobilité verte.

 

Date de publication: 27/04/2015