Un arbre pour la Wallonie picarde

L'intensification continue des flux de mobilité couplée à l'émergence de plus en plus forte des préoccupations environnementales incite la Wallonie picarde à s'orienter davantage vers l'usage de carburants alternatifs à faibles émissions de CO².

C'est dans cette optique qu'une délégation s'est rendue au Salon de l'Auto pour y découvrir une large gamme de véhicules roulant au gaz naturel (CNG).

Les participants ont été reçus sur le stand de la NGVA (Belgian Natural Gas Vehicle Association)

Déjà plus largement répandus chez nos voisins allemands et italiens, les véhicules CNG connaissent ici aussi une belle progression. Ainsi, de 650 véhicules dénombrés en 2013, la Belgique est passée à 1800 pour l'année écoulée.

Une évolution appelée, très certainement, à se poursuivre si on en juge les nombreux avantages liés à l'utilisation de ce type de véhicule. Car outre son impact positif sur l'environnement, le CNG peut, en effet, se targuer de ménager davantage le portefeuille du consommateur grâce à une meilleure durée de vie du moteur et son coût inférieur à celui de l'essence et du diesel.

Cet intérêt grandissant se confirmera d'autant plus dans les mois à venir avec les 25 projets de stations CNG qui viendront s'ajouter aux 24 déjà existantes, toutes situées sur le versant flamand.

Pour la Wallonie picarde, celles-ci se situeront à Tournai (mars 2015) et Mouscron (2016). Une proximité qui facilitera l'approvisionnement, des utilisateurs actuels, parmi lesquels Ideta, le CHwapi et ORES, et qui contribuera sans nul doute à en attirer de nouveaux. La Ville de Mouscron envisage d'ailleurs de renouveler une partie de son charroi communal, soit près de 40 véhicules.

Date de publication: 22/01/2015

4000 festivaliers en 2011, 13000 en 2014. L'édition 2015 du Ramdam festival s'annonce sous les meilleurs auspices. Au programme de cette nouvelle édition qui se déroulera du 20 au 27 janvier: des fictions, des documentaires, des rétrospectives, des ateliers qui dérangent, interpellent, choquent, questionnent... Bref qui ne laissent pas indifférent.

Avec une sélection de 35 films, la programmation a de quoi séduire. Ainsi, parmi les projections se trouvent pas moins d'une avant-première européenne, 8 franco-belges et 3 belges pour la seule catégorie fiction.

9 documentaires, 5 Ramdam belges de l'année et 6 films de la rétrospective sont également à  épingler aux côtés d'une nouveauté: le coup de coeur 2014 du comité de programmation, des films présentés en atelier, sans oublier la place laissée aux enfants le samedi et le dimanche matin.

Côté invités, de nombreux réalisateurs et/ou acteurs seront présents lors de la projection de leur film par lesquels Lubna Azabal, marraine du Ramdam festival, Yves Boisset ou encore les frères Dardenne. Ces derniers, cinéastes engagés et rares réalisateurs à  avoir emporté deux fois la Palme d'or à  Cannes, seront présents pour débattre de leur dernier film "Deux jours, une nuit" dans la catégorie des Ramdam belges de l'année.

Bon plan

Vous aimez le Ramdam un peu, beaucoup, à  la folie... Pensez au light pass (30 € pour un accès à cinq films au choix) ou au Very Incredible Pass (l'accès à  toute la programmation pour 60 €).

Pour de plus amples informations sur la programmation et  les infos pratiques, rendez-vous sur le sitewww.ramdamfestival.be

Une organisation en partenariat avec Imagix, la Ville de Tournai, la Maison de la Culture de Tournai, Notélé et le Conseil de développement de Wallonie picarde.

Date de publication: 12/01/2015